Un lien de transport actif inaccessible l'hiver.

by Stéphane Gagné 🚴🏽‍♂️ March 19, 2019

Un lien de transport actif inaccessible l'hiver.

Après bien des manifestations (la dernière date du 10 février) et des pétitions, la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier demeure fermée l’hiver, créant de grandes frustrations chez les adeptes du transport actif (cyclistes, coureurs et marcheurs). Pour toutes sortes de prétextes, la Société des ponts Jacques et Champlain incorporée (PJCCI) refuse de la rendre accessible. Une situation qui perdure depuis 25 ans.

Plusieurs fois par hiver, l’Association des piétons et cyclistes du pont Jacques-Cartier publie des petits vidéos et des photos sur sa page Facebook qui illustrent à quel point, la plupart du temps, le trottoir du côté ouest du pont est praticable, sans neige, ni glace.

Pourtant, la PJCCI qui gère les ponts Jacques Cartier, Champlain, Mercier et le tunnel de Melocheville, s’entête à la maintenir fermée. Après avoir réalisé un projet-pilote de déneigement durant l’hiver 2017-2018, la société en est arrivée à la conclusion qu’on ne pouvait permettre l’exploitation sécuritaire de la piste. Plusieurs raisons sont invoquées : risque de chute de glace de la superstructure, pentes longues et abruptes, virages serrés, possibilité de formation de glace noire, etc. « Cette décision n'est pas une fin en soi et nous continuerons de travailler à la recherche de solutions », a assuré Catherine Tremblay de PJCCI dans un communiqué publié en octobre dernier. Depuis des années, la piste est tout de même fermée presque quatre mois par année.

La lutte pour l’ouverture de la piste a été pourtant amorcée il y a plus de 10 ans, en 2008. Comme quelques autres cyclistes quatre saisons, Francis Casaubon, résidant de Longueuil, franchissait la barrière pour venir à Montréal à vélo l’hiver. Trouvant cette situation insensée, il décide en 2008, avec une autre personne, d’entreprendre une bataille pour forcer la PJCCI à ouvrir ce lien l’hiver. Il organise deux « pellete-in » en 2008 et 2009 et en 2009, il fait circuler une pétition qui recueille 10 000 noms. Il rencontre la PJCCI et obtient même l’appui de quelques politiciens, dont une députée du Bloc québécois. Rien n’y fait. La piste du pont reste fermée.

Même en hiver, la piste multifonctionnelle du pont demeure praticable et fréquentée par les cyclistes et les coureurs
Même en hiver, la piste multifonctionnelle du pont demeure praticable et fréquentée par les cyclistes et les coureurs. Crédit photo: Mario Grenier

Les usagers du transport actif se retrouvent ainsi privés d’un lien essentiel qui permet de traverser le fleuve durant près de quatre mois et cela de Valleyfield à Québec. Alors que les autorités affirment vouloir encourager cette forme de transport, non polluante et bonne pour la santé, il est aberrant de constater qu’il n’existe toujours aucun moyen de traverser le fleuve sur une aussi grande distance.

Mike Muchnik, porte-parole de l’Association des piétons et cyclistes, estime qu’on prive ainsi environ 400 personnes par jour qui voudraient l’emprunter (soit 10 % des 4 000 usagers quotidiens lorsque la piste est ouverte).

Pour ceux qui l’empruntent quand même en franchissant la clôture, il y a des risques de contravention, variant de 48 à 128 $. « Cette année, la PJCCI a, semble-t-il, donné l’ordre à la Sûreté du Québec d’en donner plus, » dit M. Muchnik qui connaît plusieurs cyclistes qui en ont eu (des contraventions surtout de 48 $).

Une piste sèche et praticable la majorité du temps
Pourtant, « plusieurs jours jours par hiver, la piste est sèche et la neige qui s’y accumule après des bordées fond très rapidement, dit M. Muchnik. Selon lui, 85 % du temps, la piste est dégagée et la probabilité de chute de glace est minime, soit une sur 1 600.

La façon dont le pont est déneigé n’aide pas la situation. Sur une vidéo de l’association, on voit très bien le chasse-neige passer et projeter la neige blanche et brune sur la piste multifonctionnelle et aussi dans le fleuve.

De l’espoir…
Selon Mike Muchnik, il y a peut-être un espoir que les choses bougent. « Il pourrait y avoir bientôt un nouveau président-directeur à la PJCCI qui sera plus ouvert au transport actif. » À suivre…


Signer la pétition demandant l'ouverture de la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier à l'année.


crédit pour la photo en tête du texte: François Démontagne.



Stéphane Gagné 🚴🏽‍♂️
Stéphane Gagné 🚴🏽‍♂️

Author



Leave a comment

Comments will be approved before showing up.


Also in News

La réaménagement des voies au parc Maisonneuve a permis de bien séparer cyclistes et piétons.
Les plus et les moins des parcours cyclables sécuritaires à Montréal

by Stéphane Gagné 🚴🏽‍♂️ April 29, 2019

Printemps 2018. J’étais tout content de retourner monter et descendre les côtes à vélo dans le joli cimetière du mont Royal. Cet endroit calme, où la nature est exceptionnelle, était aussi un lieu de prédilection pour certains groupes cyclistes...

Read More

Des améliorations souhaitables dans la région de Montréal
Des améliorations souhaitables dans la région de Montréal

by Stéphane Gagné 🚴🏽‍♂️ April 04, 2019

Pistes cyclables, sentiers, parcs... La région de Montréal a beaucoup à offrir aux adeptes des transports actifs. Il y a cependant des obstacles. Examen des lacunes et suggestions de quelques améliorations.

Read More

Winter cyclists want more
Winter cyclists want more

by Stéphane Gagné 🚴🏽‍♂️ February 27, 2019 2 Comments

Développées lors du déploiement de la Route verte (un projet de Vélo Québec) et aussi grâce aux efforts de Parcs Canada, les cyclistes se sont habitués à les utiliser et les apprécient.

Par Stéphane Gagné

Read More